A propos de moi

Je suis un conteur des temps modernes, je me délecte des mélodies et des instruments d’antan que je joue à ma façon.

Mon guembri s’appelle Gogo, ma guitare n’a plus de nom et mes compagnons sont des fous qui vivent leurs instruments à la main, comme moi ils chantent et harmonisent à la vie comme à la scène.

Quelques extraits de ce que la presse dit de moi et de mon travail 

« Les chansons de Nouman ont ceci de particulier qu’elles nous mènent de la tristesse à la joie. Cette mélancolie n’est toutefois pas gratuite. Elle n’existe pas pour combler une vacuité artistique, elle est, au contraire, sincère et donne à réfléchir tout en nous injectant une bonne dose d’émotions. » – le360.ma

« Nouman, des histoires et des notes : Chacun de ses projets fait sens et tresse une véritable trame narrative, entre paroles et partitions … Nouman, artiste moderne qui magnifie un patrimoine andalou et africain ancestral, musicien dont la passion est de conter des histoires. » – Telquel

« Douceur et tendresse font la paire » – Les inspirations écos

« Le nouveau Jamal Nouman est arrivé ! … Du malhoun,du chgouri et des mélodies latines, résolument moderne et authentique. » – Amine Boushaba

« De grâce, prenez trois minutes pour écouter le titre Ethiopique, vous en pleurerez de bonheur » – La Vie Eco

« Le melhoun en fusion » – Metropolis

« L’univers de l’artiste s’inspire et repense le patrimoine arabo-andalou. Le résultat, tout en beauté, est épuré et poétique, pour le bonheur de nos tympans »  Tel Quel

« Du malhoun enchanté »  Tel Quel

« Jamal chante la mémoire, l’amour, la liberté, comme le souvenir éthéré d’un temps révolu qui annonce le renouveau. » – Lioumness Magazine

« Artiste rêveur et romantique, Jamal Nouman est chanteur, poète et même comédien. Fervent défenseur de son héritage arabo-judéo-andalou, il sait mêler l’africanité à l’orientalisme dans ses musiques toujours plus modernes. Un vrai représentant de la nouvelle scène marocaine. En revisitant la musique oubliée des Kasbas et les rythmes d’un terroir commun à son Afrique, Jamal Nouman modernise la musique pour l’utiliser comme un chant d’amour et de tolérance. » – Illionweb